c_tl c_t c_tr
c_l
c_r
c_l
    Accueil/Bip/Bip n101/PHOTOS DE MARIAGE  
  PHOTOS DE MARIAGE
 
 
 
 
 
 

            

PHOTOS DE MARIAGE
   

Avec le retour des beaux jours fleurissent les cartons dinvitation pour les crmonies de mariage accompagnes de la musique sonore des klaxons des cortges de la noce.
Notre fibre de photographe se met alors vibrer et lenvie de raliser photos ou reportage de mariage se manifeste.
Jai ainsi t victime de cette fivre, loccasion du mariage cet t de deux amis denfance de mon fils, avec la particularit que ce fut une premire pour moi. Je vais donc tenter de partager avec vous cette premire exprience, qui je pense ne sera pas la dernire, en abordant le contexte, ma prparation technique, les difficults rencontres, et mes conclusions.

Avoir la responsabilit de couvrir la totalit dune noce, tant au niveau du reportage que des photos du couple des maris, ne se prend pas la lgre. Donc pour ma premire exprience, je me suis volontairement positionn en tant que photographe adjoint au photographe officiel, avec bien entendu son aval et celui des maris.
Cela prsente lavantage de ne pas avoir la responsabilit de la russite de toutes les photos dont les plus attendues (lchange des alliances, le baiser des maris, ), laisse la possibilit de prendre le temps dapprendre, voire de zapper certaines situations quon ne sent pas, et surtout rduit le stress; mais cela impose ncessairement une bonne entente avec le photographe officiel pour ne pas le gner (et se gner mutuellement) et pour complter les points de vue photographiques. Droulons les diffrentes tapes de cette aventure.

Premire tape: rencontre avec le photographe officiel pour tudier comment nous allons travailler ensemble, dautant que pour ce mariage les crmonies la mairie et lglise ntaient pas le mme jour: le vendredi la mairie, le dimanche pour la crmonie religieuse et la soire festive et les photos du couple des maris. Nous avons donc dcid de nous rpartir certaines tches : le photographe officiel assurait les photos la mairie et la prparation du mari, moi-mme suivait la prparation de la marie; et de raliser chacun selon sa sensibilit les photos pour tout le reste du mariage, avec bien entendu la priorit au photographe officiel.
En parallle, il y eu rencontre avec les futurs maris, pour valider le contenu de la prestation et de la livraison (CD, Album,), pour expliquer comment les photos allaient tre prises, pour choisir le lieux pour les photos du couple des maris, pour valider le reportage sur la prparation de la marie et du mari (quand, comment, o), etc, et tout simplement pour apprendre se connatre et mettre en confiance. Pour notre part, nous connaissions les maris de trs longue date, ce qui nous a facilit la tche ; mais il arrive parfois que la collaboration avec les maris nest pas simple (dixit un autre photographe professionnel rencontr dernirement).

Deuxime tape: la prparation technique. Je me suis plong dans quelques ouvrages de rfrencedont le n 5 de Comptences Photo (Mariage & concert) que je vous conseille car trs accessible et pratique (site http://
www.competencemicro.com, rubrique Publications). Jai aussi pass un peu de temps avec le photographe officiel pour valider certains points de pratique technique. Jai enfin vrifi que mon matriel tait en parfait tat de marche, avec un nettoyage du capteur et des optiques. Jai aussi valid que le paramtrage de lappareil tait adapt aux contraintes du mariage (mode de mise au point, mode de rglage dexposition, valeur ISO, suppression des corrections dexpositions, prise de vue au format RAW, ) en faisant des essais de prise de vue pour bien me remettre en mmoire lutilisation de certains rglages un peu pointus. Jai aussi cass ma tirelire pour acheter un flash cobra (METZ 48-1 digital) car je nen possdais pas, et jai donc d passer du temps lapprivoiser (paramtrages avec lappareil, tests de prise de vue, ). Et sans omettre les accessoires: formatage des cartes mmoire, batteries bien recharges, piles de rechange pour le flash, rflecteurs pour le reportage de la prparation de la marie, etc.
Tout cela peut paratre complexe et un peu excessif, mais pour une premire exprience de mariage je ne souhaitais pas tre pris au dpourvu. Malgr tout, cela na pas empch quelques couac qui auraient pu tre lourds de consquence: le stress ma fait oublier au domicile de la marie ma sacoche avec mes cartes mmoire complmentaires(vin dhonneur rat pour aller les rechercher (40km de route), avec heureusement le photographe officiel qui en faisait le reportage) la prise en main assez neuve du flash cobra ne ma pas permis de lutiliser dans les meilleures conditions et jai plusieurs fois pataug頻 avec les rglages vitesse/diaphragme (heureusement que ma main ne tremble pas).

Troisme tape: la prparation artistique
Prendre le temps de rflchir sur le style de photos que lon va faire. Ceci se fait partir des attentes des futurs maris, des lieux, de ses lectures douvrage de rfrence, mais surtout de sa sensibilit personnelle.
Mon objectif a donc t de rflchir comment jallais capter les ambiances plutt que les vnements sans pour autant ngliger ces derniers, comment me mettre lafft dun regard ou dune motion.
Pour moi, cela a plus t une sorte de conditionnement intellectuel quune prise de notes ou ralisation de croquis.

Quatrime tape: le grand jour du mariage
Ce fut un peu un marathon, car jai commenc 8h30 le matin pour suivre la prparation de la marie et jai termin vers 2h30 le lendemain matin en fin de soire de noces, avec juste un arrt entre 11h00 et 12h30 pour manger un morceau .
* Tout dabord la prparation de la marie: ce fut un grand moment de complicit, dintimit, rendu possible par la confiance et la disponibilit que la marie et son entourage mont tmoignes; en effet, on est en permanence prsent dans tous les moments intimes: coiffure, maquillage, habillage de la marie ( partir du laage de la robe, biensance oblige ), prparations diverses entre la marie et sa famille, ; mais aussi au sein du tourbillon des allers et venues et du stress des prparatifs. Plusieurs contraintes trs fortes: tenter de ne pas gner (pas toujours facile) et de ne pas se faire aussi emporter par le stress ambiant, faire oublier lobjectif pour que chaucun reste naturel tout en intervenant chaque fois que ncessaire afin que les photos soient russies (en demandant une personne de se dplacer, en parlant de choses et dautres pour dtendre latmosphre). Et surtout faire trs attention lenvironnement: jai d dcrocher un cadre du mur, disposer un cache rflecteur pour viter un soleil rayonnant dvastateur dans la pice o tout se passait, mettre en place un flash avec son parapluie.
Et puis, mais cela fait partie de notre job de photographe, tre toujours en alerte pour surprendre une attitude, un regard, une mimique. Par exemple lorsque la marie a dcouvert sa coiffure avec un il trs inquisiteur sous le regard un peu inquiet de la coiffeuse.
Autre moment fort, lhabillage de la marie dans sa chambre, avec cette complicit ncessaire qui permet la marie de supporter une prsence trangre qui enregistre ces moments uniques.
* Ensuite, les photos dans la voiture nuptialedurant le trajet de la maison lglise : larrire la marie et sa sur, lavant le chauffeur et moi. Lieu intimiste, avec un regard sur la marie dans lmotion de lvnement tant attendu. Il est alors ncessaire de savoir se contortionner pour obtenir le bon cadrage, avoir la main sre, et diriger la marie pour prendre les clichs sous le meilleur angle possible. Ne pas hsiter faire un cradrage serr.
* Et bien entendu le suivi de la crmonie religieuse lglise. Plusieurs contraintes : ne jamais oublier quon est dans un lieu dans lequel ne se droule, non pas un spectacle mais une crmonie connotation spirituelle appelant toute la discrtion possible (les familles avaient impos que seuls les deux photographes officiels et un camraman interviennent et se dplacent dans lglise), ce qui implique de ne pas se dplacer ou shooter nimporte comment; ne pas se gner entre les 3 oprateurs, ce qui nous conduisait ne jamais nous positionner ensemble au mme endroit; tenir compte de la luminosit assez faible du lieu. Le plus difficile pour moi a t de trouver le meilleur angle de vue pour traduire lmotion des maris et des participants tout en respectant les contraintes: ma jeune matrise du flash ma assez perturb. Ceci ne ma pas permis de saisir tous les instants souhaits, dont en particulier lchange des alliances et le baiser (mais je me suis rattrap dautres moments).
* Avec un moment important qui est la sortie de lglise avec le lanc de ptales de roses et le bain de foule: la prise de vue en rafale est une ncessit pour ne pas rter la dispersion des ptales et les mimiques des maris; et pour le bain de foule, la prise de vue en aveugle au grand angle lappareil port bout de bras trs haut au-dessus des ttes a donn un rsultat fort intressant.

Puis vient le temps des photos du couple de maris. Jai laiss le photographe principal piloter ce moment, me limitant aux prises de vue. Ce qui est trs intressant, cest le point de vue totalement diffrent de nos photos alors que nous les avons prises quasi simultanment: le coup dil, lobjectif recherch (lvnement ou lambiance), le positionnement par rapport au sujet, la gestion de la lumire, font que les rsultats sont totalement diffrents. A noter que nous avons souffert dune lumire dt encore trs forte (18h en juillet) ce qui nous a contraint de faire les photos lombre, sans pouvoir profiter de tous les atouts du site retenu ni dexploiter la douceur dune lumire du matin ou du soir. La plus grande difficult pour ce type de prise de vues, outre les aspects techniques, cest la crativit avoir dans la conduite des maris tout en recherchant la plus grande spontanit. Cela demande de la pratique et une sensibilit artistique, mais aussi ncessite toujours cette complicit avec les maris.

Je passe sous silence les photos des groupes de famille, amis et invits, trs conventionnelles; jai eu la surprise de dcouvrir que tous ne jouent pas toujours le jeu: lun dentre eux aprs la prise de vue ma rappel le respect du droit limage son encontre et ma demand leffacement de la photo, ce qui fut fait! Dommage pour lui.
Juste un mot pour finir sur la soire dansante qui nous a permis de faire des photos intressantes des maris et des invits dansants dans les jeux de lumire, avec des expressions et une gestuelle manifestant la joie de linstant. Pour cela, je nai pas hsit me mler la foule des danseurs en shootant souvant sans viser, lappareil pos sur la poitrine, sans flash avec une sensibilit assez leve, ou avec le flash mais en conservant une vitesse de dclenchement assez faible pour conserver lambiance tout en ayant les premiers plans bien exposs. En recherchant les situations avec les maris en premier plan.

Cinquime tape: le dveloppement numrique
Durant cette folle journe, jai pris environ 1000 clichs (dont plus de 200 de la soire), tout en RAW. A laide du bridge de Photoshop, jai fait un premier tri pour liminer les mauvais clichs (reste env 600 clichs)
Ensuite, en regroupant selon les ambiances, jai procd laide de CameraRaw aux rglages dimage puis la conversion en masse en JPEG, ce qui ma donn le reportage global du mariage.
A partir de cela, jai procd ma slection, en tant trs exigeant sur les clichs: cadrage, sujet, ambiance, exposition. Je nen ai retenu que 80, que jai retravaill un un, en repartant du RAW, en reprenant les rglages dexposition et en corrigeant certains dfauts de prise de vue (ex: lors de la prparation de la marie, je navais pas vu les cintres prsents dans une armoire; Photoshop permet de les supprimer rapidement). Parfois, lorsque le sujet sy prtait, jai fait un double traitement: N&B et couleur. Puis gravure des CD pour la livraison.
Le tout en une bonne journe de travail.

En conclusion
Journe mmorable pour les maris, mais aussi pour le photographe qui fait un vritable marathon, surtout sil couvre lintgralit des vnements de la journe du matin au matin; ne ngligez donc pas votre condition physique Je pense que le droulement et le plaisir que lon prend couvrir une telle crmonie dpend pour beaucoup de la complicit quil y a entre les maris et le photographe; do la ncessit de se rencontrer, de scouter. La technique prend aussi une part importante surtout dans la maitrise de son matriel pour ne pas tre pris au dpourvu; mais il me semble que le regard, lattention porte aux attitudes et motions, et la sensibilit artistique sont des facteurs qui sont fondamentaux et qui sont le lot du photographe. Enfin, mais cest particulirement chronophage, le soin apport la post-production permet de faire la diffrence entre la photo damateur et la photo du photographe. Et surtout, mon avis, il faut tre exigeant envers soi-mme pour pouvoir progresser, faisant et faisant encore et toujours. Alors vous aurez compris que, ds que possible, je vais my remettre, sauf pour la crmonie de juillet prochain, tout simplement parce que je serai le pre de la marie; alors lappareil restera pour une fois en repos.

Luc LEMARCHAND

 

 

  3451
  2.80 (5 Votes:)
 



Auteur: Commentaires:
Il n'y a pas de commentaire pour cette image.

Poster un commentaire
Nom:
Titre:
Commentaires:
 
Code de Scurit:

Entrer le code
 


Image prcdente:
Jeu de Paume  
 Image suivante:
VISA POUR LIMAGE 20 EDITION

 

 
 
c_r
c_bl c_b c_br

RSS Feed: PHOTOS DE MARIAGE (Commentaires)

accueil \ le club \ bip \ livre d'Or \ liens \ ancien site