c_tl c_t c_tr
c_l
c_r
c_l
    Accueil/Bip/Bip n102/PARIS PHOTO 2008  
  PARIS PHOTO 2008
 
 
 
 
 
 

            

PARIS PHOTO 2008
   

Malgr un contexte de crise financire qui aurait pu faire craindre le pire, les visiteurs se sont presss nombreux lors de la douzime dition de la foire Paris Photo.
Il faut dire que la grve inopine des transports en commun en 2007 avait fait chuter la frquentation de 20 %.
Jeunes, urbains et curieux ces visiteurs ont encore fait le succs de cette dition 2008 avec prs de 37760 visiteurs.

Invit le Japon.
Pays des signes selon Roland Barthes qui pour cet crivain a su saffranchir du signe du sens dont il est porteur! Bigre!
Empire des sens selon le clbre film de Nagisa Oshima.
Foin de discours smiologiques ou cinmatographiques, une chose est certaine, le pays du Soleil Levant est sans conteste le pays de la finesse, dune relle innovation photographique depuis que lre Meiji a ouvert ses portes lOccident en 1848 et que cette le a adopt la photographie sous lre Edo.
Pour le directeur artistique de Paris Photo, Guillaume Piens, inviter le Japon cest avant tout rendre hommage au bouillonnement artistique de ce pays.

Crative, sombre souhait, grise, lunaire, solaire, pessimiste, sinterrogeant sur cette manire de reproduire le rel,en japonais photographier se dit sha shin reproduire le vrai , la photographie japonaise allait nous tonner, nous lesprons, encore une nouvelle fois.

Des Maitres comme Kishin Shinoyama et ses formes pures de corps magnifiques, gomtriques que le magazine Photo nous avait fait dcouvrir en France vers la fin des annes 1970.
Lors dune exposition qui eut lieu cette poque intitule Japanese photography, today an its origin tait crit dans le catalogue Le regard du photographe est aussi palpable que celui des sujets
Shinoyama se trouvait la galerie Michael Hoppen.
Les diptyques, triptyques voire plus du factieux Keiji Uetmatsu taient prsents la galerie Baudoin Lebon!
Des tirages argentiques o toutes les tonalits de gris sont reproduites et o lartiste invente des photos avec si peu de choses.
Sa main, un bton et tout un univers empli dhumour prend naissance sous nos yeux!

Un autre grand nom de la photographie nippone, Shoji Ueda la galerie Camera Obscura.
Reconnu mondialement pour sa srie de photographies sand dunes o il a mis en scne sa famille et ses amis!
Ctait en 1948-1949. Cadrages purs o on perd toute notion dchelle, Ueda fait cole!
Deux de ses uvres ont trouv preneur 13000 !

Prsente depuis les dbuts de Paris Photo la galerie dOsaka Picture Photo Space aprs nous avoir prsent durant des annes des fleurs namoures du fortuit homonyme photographe Hiroschi Osaka nous invitait un voyage vers des cieux apaiss, ceux de Kunihiko Katsumata.

Et bien sr le sulfureux Nobuyoshi Araki, qui aprs avoir admir Ozu et Godard nous emmne dans son univers tortur de filles bondage!

Ctait attache moi bien avant Pedro Almodovar!
On aime, on en redemande et sa prsence tait sur tous les stands ou presque!

Prolifique, fou, photo maniaque tous les adjectifs ont t accols cet homme qui a d faire des millions de photoset qui a publi pas moins de 300 livres au moins!
Gnial est le mot qui revient souvent et il nest pas usurp!

Surtout linnovante galerie tokyote Rat Hole Gallery o les oeuvres dAraki se vendaient des prix exorbitants mais qui les valaient sans doute!
Cette fois ci, il a dcid de jeter de la peinture acrylique sur ces victimes!!!!!
Cette galerie du trou rat rat hole gallery nous prsentait aussi Keito Kitajima qui a photographi des personnages dans les pays de lEst aprs la chute du mur de Berlin.
On dirait du Bill Brandt tellement les images sont sombres!

On aurait pu aussi voquer Heikoe Esoe qui a fait le bonheur de la galerie new yorkaise Howard Greenberg et tant de grands noms de la photographie nippone mais la place nous manque!

On clturera nanmoins par amour des femmes avec les filles de Masato Seto, un photographe qui a voyag travers Taiwan et qui a mis en images ces jeunes demoiselles qui vendent des noix de btel, qui parait il aurait des vertus stimulantes.
Les filles irradient de beaut beaucoup plus que les nons de lumire des boites o elles travaillent.
On pense irrmdiablement au film Betelnut Beauty du taiwanais Lin Cheng Cheng o la jeune Fei-Fei prend la dcision de quitter sa mre.
Dcide travailler le plus vite possible, elle commence vendre des noix de btel en tenue lgre, sur le bord de la route.
Les trois tirages prsents par la galerie dAtlanta Jackson Fine Arts rsumaient cet univers!

Il ny avait pas que le Japon mais une multitude de belles choses et de beaux instants.
Herv Guibert, crivain avec son beau visage thr de hros rimbaldien qui trne l presque vingt ans aprs sa mort la galerie Agathe Gaillard!
Notre prfre Ellen Koii et ses ambiances indescriptibles la galerie des filles du Calvaire avec bien sr le talentueux Mohamed Bourouissa qui magnifierait presque la banlieue!

La mode, pch de lme nous a permis de revoir des photographies de Steve Hiett la galerie du jour et bien sr le phnomnal Erwin Blumenfeld la galerie Esther Woerdehoff
Prises dans les annes 1950, ses photos nont pas pris une seule ride!

Comme ce salon Paris Photo qui ne cesse dinnover et de nous inviter et rflchir la fonction premire de la photographie, nous faire rver et nous entraner dans des mondes sublims et fantasms preuve mme que linvention de Niepce nest pas quune reproduction fidle de la ralit.

Martial Beauville

 

 

  913
  0.00 (0 Votes:)
  24.1 KB


EXIF Info
Date: 25.03.2009 10:35:06

Auteur: Commentaires:
Il n'y a pas de commentaire pour cette image.

Poster un commentaire
Nom:
Titre:
Commentaires:
 
Code de Scurit:

Entrer le code
 


Image prcdente:
On n'est pas dans le Bronx !  
 Image suivante:
PETITE ANECDOTE SARCELLOISE

 

 
 
c_r
c_bl c_b c_br

RSS Feed: PARIS PHOTO 2008 (Commentaires)

accueil \ le club \ bip \ livre d'Or \ liens \ ancien site